Un carport solaire décarboné se présente sous son meilleur profil

Share

Pour s’imposer sur un marché du carport solaire en pleine expansion, mieux vaut innover. KparK Énergies l’a fait, en concevant un carport solaire avec panneaux photovoltaïques intégrés, dont les caractéristiques, techniques et esthétiques, lui ont valu le Grand Prix de l’Innovation, catégorie « Maison », lors de la Foire de Paris 2024.

La première d’entre elles concerne la structure, profilée aluminium, du carport solaire. Bas carbone, elle est produite à 4 kg de CO2 par tonne d’alu et fabriquée par un industriel français, avec qui KparK Énergies profite d’une exclusivité, à la fois sur le profilé alu, mais aussi sur son association avec les panneaux photovoltaïques intégrés. Ces derniers constituent le deuxième argument de vente du carport solaire.

François Fougères, directeur général adjoint chez KparK Énergie, en dit plus à pv magazine France : « Nous avons choisi d’équiper notre carport avec des panneaux de 425 Wc, biface, bi-verre, pour profiter du phénomène dit d’albedo, qui permet la réverbération par la face arrière du module. Nous l’avons optimisée par un fond blanc mat, qui surperforme la production à hauteur de 25 %, le surplus d’électrons venant corriger le fait que les panneaux soient posés à plat. Sans perte de puissance par rapport à une installation inclinée à 15° ».

Autre intérêt du bi-verre avancé : sa meilleure résistance au temps, à la température et aux intempéries. Les modules sont reliés à des micro-onduleurs Enphase 8ac, un dispositif de rails permettant de les aérer pour éviter tout phénomène d’écrêtement.

Des 450 W à hétérojonction prévus à la rentrée

La puissance du carport solaire KparK Energies, d’environ 5 kWc, devrait encore s’améliorer à la rentrée, avec la sortie d’une offre en panneaux 450 W, bi-verres, bifaciaux, à hétérojonction. Outre ses performances énergétiques, la carport solaire se distingue aussi par son architecture et son design, les différents composants, intégrés au toit, étant invisibles de l’extérieur.

Associé à une ou deux bornes de recharge pour véhicule électrique, le carport solaire KparK Energies fonctionne en autoconsommation avec revente et très prochainement avec stockage grâce à une batterie virtuelle « Nous les proposons pour l’instant en autoconsommation directe, mais elles pourront, à partir de septembre, aller puiser l’électricité dans la batterie virtuelle », annonce déjà François Fougères.

Utilisé comme parking ou pergolas, adaptable et personnalisable, le carport solaire bas carbone existe en deux dimensions standard : 1 place (5,2 m de profondeur par 3,72 m de largeur) avec 8 panneaux ou 2 places (5,2 m de profondeur par 6,12 m de largeur) avec 12 panneaux. Réalisé par les équipes de KparK Énergies, le montage de la structure dure entre quatre ou huit heures, hors installation photovoltaïque.

Comparable au prix de marché de la pergolas bioclimatique (1 000 euros du m2), un carport solaire bas carbone KparK Énergies, de 32 m2, comprenant l’accès à la batterie virtuelle, revient à moins de 30 000 euros (hors options).

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Une cellule solaire basée sur une pérovskite hybride à haute entropie atteint un rendement de 25,7%
11 juillet 2024 Des chercheurs chinois ont construit pour la première fois une cellule solaire à pérovskite inversée reposant sur un matériau pérovskite hybride à hau...