Sia Partners publie le rapport d’étude prospective sur les modèles économiques de la recharge pour VE (partie 2)

Share

Publié en cette fin d’octobre 2021, le rapport de Sia Partners étudie les attentes du marché et des utilisateurs ainsi que les contraintes initiales pour définir une stratégie de déploiement des infrastructures VE dans les prochaines années en France. L’étude détaillée met en lumière la nécessité de piloter le développement des bornes de recharge à plusieurs niveaux et de prendre en compte l’adéquation locale, la pérennité des installations et des investissements, la qualité de l’expérience et la compétitivité.

Le principal défi, même dans le cas d’un déploiement abondant de bornes, relève de la difficulté à « piloter son risque dans un contexte où il est impossible de déterminer précisément la date de montée en charge des besoins et la structure des usages en cible ». Le rapport se conclut sur la mise en exergue de deux scénarios : l’un qualifié de « statu quo », à savoir sans intervention de l’Etat, l’autre faisant justement intervenir l’Etat sur la prise en charge du risque volume.

Dans le premier cas, le déploiement semble insatisfaisant puisqu’il est probable qu’il mène à des disparités importantes entre zones denses et moins denses, une qualité peu satisfaisante du réseau, un manque d’homogénéité des offres impactant négativement l’expérience-utilisateur, des monopoles locaux et à des « risques forts de démontages ou de chocs tarifaires très inquiétants pour des utilisateurs devant anticiper la revente de leurs véhicules ».

Scénario de Sia Partners avec prise en charge du risque volume par l’Etat

Graphique : Sia Partners

La plupart de ces difficultés seraient surmontées dans le second scénario qui projette une prise en charge du risque volume par l’Etat. Concrètement, Sia Partners propose « l’introduction d’un dispositif de soutien qui vienne apporter un complément de revenu aux propriétaires des bornes pour atténuer le risque volume». Ce dispositif ne serait pas obligatoire et versé à la condition du respect d’un certain nombre d’obligations garantissant la fiabilité des installations à long terme et limitant les effets d’éviction au sein de la chaîne de valeur. Il permettrait aussi d’assurer la compétitivité et la compétition sur le marché tout en encadrant les prix et en limitant l’effet spot de stratégies d’acteurs, souvent trop locales.

Dans les contraintes citées, il y a le refus d’exclusivité territoriale, l’interdiction des ciseaux tarifaires, la mise en place de pénalités de désinstallation anticipée et l’interdiction faite au donneur d’ordre et à l’opérateur de borne de faire la promotion d’un opérateur de mobilité spécifique.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

L’action du développeur solaire résidentiel SunPower s’effondre de 70 %
23 juillet 2024 Le cours de l'action du développeur américain d'installations solaires en toiture, appartenant à 32 % à TotalEnergies, est passé sous la barre des 1 $...