Un projet industriel et technologique pour développer la chaîne de valeur du silicium en Europe.

Share

« Réduire la dépendance européenne sur les importations des panneaux solaires, développer une filière silicium résiliente et circulaire en Europe, et réduire l’empreinte carbone des modules PV », voilà les objectifs annoncés du projet Resiliex qui rassemble aujourd’hui un consortium de 21 partenaires issus de huit pays européens différents et regroupés pour soutenir la croissance attendue de la filière solaire en Europe.

Concrètement le projet vise à réaliser sept démonstrateurs technologiques et commerciales axés sur l’industrie sur l’ensemble de la chaîne de valeur du silicium. Le huitième projet pilote se concentrera sur les problématiques de l’industrie minière. A partir de ces initiatives et durant quatre ans, le consortium pourra évaluer l’impact économique, social et environnemental des initiatives. Il tracera ensuite une feuille de route et fournira des recommandations d’élaboration de politiques open source pour dupliquer les solutions au plus haut potentiel de réussite. Selon les partenaires, l’enveloppe totale d’investissement s’élève à 12,5 millions d’euros.

Baptisé RESiLEX pour « Resilient Enhancement for the Silicon Industry Leveraging the European matriX » (ou « Améliorer la résilience de l’industrie du silicium grâce à la matriX européenne »), le projet veut ainsi faciliter les développements technologiques et commerciaux à différentes échelles de la chaîne de valeur du silicium, depuis l’extraction et la transformation de la matière première jusqu’à l’optimisation et le recyclage des modules PV, et la réutilisation du silicium pour les batteries lithium-ion.

Huit industriels et PME, quatre groupements d’industries, trois centres de recherche, cinq universités et une association se sont associés pour développer cette chaîne de valeur, sous la coordination du Groupement Minier Ibérique Durable (ISMC).

SolarPower Europe soutient également le projet dans le cadre de la réalisation des objectifs de l’Alliance Européenne de l’industrie solaire photovoltaïque. Parmi les partenaires français, on retrouve le CEA, le CNRS, Grenoble INP, Envie 2E, Tenerrdis et Efund Group.

Resilex a été lancé en juin 2022 et bénéficie du soutien de l’Union européenne via le programme de recherche et d’innovation Horizon Europe. L’objectif est de réduire la dépendance de la filière PV européenne à la Chine et d’augmenter la part de production de silicium au sein de l’Union européenne. A date, seulement 32 % du silicium utilisé en Europe est produit au sein de l’UE rappellent le consortium dans une récente publication.

Voici la liste exhaustive des partenaires du projet : Cluster Minier Ibérique Durable (ISMC), Fundacion Icamcyl, Cetaqua, Tharsis, Norges Teknisk- Naturvitenskapelige Universitet Ntnu, Nanopow AS, CNRS, Institut Polytechnique de Grenoble, Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, COMET Traitements, RECMA, Envie 2 E Occitanie, Cleancarb Sarl, Université de Liège, Universiteit Gent, ETA Florence Renewable Energies, Epia Solarpower Europe, Association Tenerrdis, Efund Group, CSEM, Brunel University London.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...